Syndicat Français de Médecine Physique et de Réadaptation

postheadericon Financement du traitement de la spasticité et des dystonies par la toxine botulique

Le financement des activités d'évaluation et de traitement de la spasticité et des dystonies est aujourd'hui menacé par l'inadéquation des tarifs aux coûts de la toxine botulique, en hôpital de jour de MCO et plus encore dans le cadre du nouveau forfait sécurité environnement.

Une lettre conjointe du SYFMER et du CNP de MPR a été adressée à la DGOS.

En SSR, la toxine botulique figure dans la liste des molécules onéreuses. Un remboursement est possible mais sous des modalités encore incertaines.

Le financement des activités comportant des injections de toxine n'est donc pas sécurisé, ni en MCO, ni en SSR. Il nous faut rester vigilants.