Syndicat Français de Médecine Physique et de Réadaptation

postheadericon La Baule 2012

Le samedi 28 janvier dernier à La Baule, le SYFMER a organisé une réunion d’information et de débat sur l’exercice professionnel de la MPR. Comme nous l’avons fait précédemment dans d’autres régions, notre intention était de profiter d’une réunion du comité directeur pour rencontrer les confrères locaux, salariés et libéraux.

Un partenariat avec l’AFORSPE et l’ACFM nous a permis de faire venir des correspondants libéraux de plusieurs régions et d’inviter le Pr Alain Yelnik, président de la SOFMER, le Pr Pierre-Alain Joseph, président du COFEMER et le Dr Guillaume Paris, nouveau président de l’Association des Jeunes MPR (AJMER). Au total, nous avons pu ainsi réunir une trentaine de participants très motivés, dont six « jeunes MPR » qui ont fait souffler un esprit de renouveau.

Des quinze sujets traités, on peut retenir quelques points forts :

·       Projet SYFMER 2012 : la première étape sera de structurer l’information dont nous disposons pour mieux la partager et préparer les dossiers nécessaires à la promotion de l’exercice de la MPR dans les SSR, le MCO, le médico-social et le secteur libéral. Nous voulons également reconstituer un réseau de correspondants régionaux et mieux échanger avec nos confrères de terrain. Chaque newsletter sera accompagnée d’un petit questionnaire destiné à faire remonter des informations de la « base ».

·       Au niveau européen, le SYFMER est actif dans les trois commissions de la Section et du Board MPR de l’UEMS : Enseignement, Affaires cliniques (qualité des soins) et Domaines de compétences. Ces thèmes seront à nouveau présents au congrès SOFMER de Toulouse. Le SYFMER veut encourager la participation aux activités européennes en invitant régulièrement des MPR français à présenter des réalisations dans les workshops qui se tiennent au cours des assemblées générales semestrielles de la Section et du Board. Il a aussi été décidé de proposer une bourse permettant à des jeunes MPR auteurs d’un travail sur les programmes de soins ou la qualité des soins en MPR de venir le présenter lors de ces mêmes ateliers européens.

·       La nouvelle convention médicale a été détaillée sous l’angle MPR. L’élargissement de l’application du C2 ouvre de nouvelles possibilités de valorisation de l’activité clinique. La mise à la tarification de la dynamométrie isocinétique du genou (PEQP003) est attendue dans la prochaine version de la CCAM à paraître au printemps. Les cotisants du SYFMER en seront immédiatement avertis. Le paiement à la performance ouvre des perspectives de rémunération complémentaire. Le SYFMER travaille à des propositions pour notre spécialité, dont nous débattrons lors de notre assemblée générale annuelle à Toulouse, pendant le congrès de la SOFMER.

·       Les décrets sur le Développement Professionnel Continu ont été publiés au JO début 2012 pour une application en 2013. Un Conseil national professionnel de la MPR (CNP-MPR) a été constitué en janvier à partir de la FEDMER. Tout se met en place pour que notre spécialité soit organisée pour ce nouvel enjeu.

·       Lévolution démographique est la bonne surprise de 2012. Le DIU passerelle a permis de stopper le déclin annoncé de notre spécialité. La filiarisation de l’internat en MPR permet un véritable renouveau, avec 80 nouveaux internes entrant en formation chaque année.

·       Nos jeunes collègues de lAJMER ont pu témoigner de cette dynamique retrouvée. Ils nous ont fait part de leur enthousiasme, mais aussi de leurs interrogations sur les débouchés qui leurs seront proposés dans le secteur salarié et, c’est nouveau, dans le secteur libéral. SYFMER, AJMER et COFEMER se sont accordés pour répondre à cette demande d’informations pratiques, ainsi que pour permettre aux internes de découvrir l’activité libérale et de s’y préparer.

·       Les aspects sensibles de la MPR en établissement ont été détaillés de manière à la fois didactique et très actualisée : le PMSI, la tarification à l’activité, les critères d’admission en SSR spécialisé, la mise sous autorisation préalable, l’organisation régionale des soins...

·       Les « parcours de soins MPR » publiés par la SOFMER dans les Annales de MPR seront peut-être le moyen de trancher le nœud gordien de l’identification et de la valorisation de l’activité MPR en SSR. Les premières réactions des Tutelles à ces travaux sont encourageantes.

·       La journée sest terminée par deux mises au point importantes : l’une sur les conditions précises légitimant une prescription hors AMM et l’autre sur l’application du cursus européen Licence-Master-Doctorat aux études des différentes professions de santé. Si l’on pense naturellement aux professions paramédicales, une attention particulière mérite d’être portée aux études médicales elles-mêmes.

Le succès de cette journée d’information-débat sur l’exercice professionnel de la MPR nous conduit déjà à prévoir une journée semblable à la fin janvier 2013 à Paris.